TRIBUNE. Hidalgo, Pulvar, Delafosse : pourquoi nous soutenons la gratuité des transports en commun

·1 min de lecture

Leur tribune : "Face à l'urgence sociale et climatique, le temps des petits pas est révolu. L'heure des politiques fortes pour le pouvoir d'achat et la protection de notre planète est venue. C'est pourquoi nous soutenons la gratuité des transports en commun du quotidien. La gratuité serait une fausse bonne idée, nous dit-on, car 'rien n'est gratuit dans la vie' et 'ce qui est gratuit n'est pas respecté'. Qui tiendrait de tels propos pour la route? Les parcs et jardins publics? Les bibliothèques municipales? Ou l'école de la République?

La gratuité des transports est déjà une réalité pour des centaines de milliers d'habitants, à Aubagne, Calais, Dunkerque, Niort, Libourne, Castres, Gap, Châteauroux et dans une trentaine d'autres territoires partout en France. A Montpellier, elle est au coeur d'un projet politique majeur et se déploie par étapes.

Chaque fois, la gratuité est un succès populaire immédiat, une conquête sociale que personne n'imagine plus remettre en cause. Dans le monde entier, des villes de tailles variées ont pris le même chemin et depuis peu, le Luxembourg est le premier pays à proposer la gratuité sur tout son territoire.

"

La gratuité, c'est la liberté de se déplacer sur l'ensemble d'un territoire, quels que soient son âge, ses revenus, son lieu de résidence

"

La gratuité, c'est du pouvoir d'achat pour les jeunes et pour les familles. C'est faire le choix d'une écologie positive pour tous et en particulier pour nos concitoyens les plus précaires.

La gratuité, c...


Lire la suite sur LeJDD