TRIBUNE. Grève à BFM et RMC : "Pourquoi nous ne vous informerons pas ce dimanche"

Dans un texte publié par le JDD, les Sociétés des journalistes de BFMTV, RMC, RMC Sports, BFM Paris, BFM Business et les rédactions web de NextRadioTV expliquent à leurs auditeurs, téléspectateurs et lecteurs pourquoi ils ne couvriront pas les élections municipales ce dimanche. Le plan d'économies du groupe NextRadioTV, filiale du groupe Altice, prévoit la suppression de 330 à 380 postes et la réduction de 50 % du nombre de pigistes et d'intermittents, soit environ un tiers des effectifs. Opposés à ce projet, les rédactions de BFMTV, de RMC et des autres médias du groupe NextRadio TV ont reconduit la grève jusqu'à lundi.

Ils réclament notamment que la direction renonce à tout départ contraint et rejettent la suppression de la moitié des postes de pigistes et intermittents. Ce dimanche, les antennes et sites de BFMTV, RMC, RMC Sports, BFM Paris, BFM Business, seront donc fortement perturbées. Dans la tribune ci-dessous, les sociétés des journalistes expliquent les raisons de leur combat et expriment leur colère. 

Voici leur tribune : "Ce dimanche a lieu le second tour des élections municipales. Nous, journalistes, nous devrions être présents dans des dizaines de villes, devant les QG de campagne, sur les plateaux, dans les rédactions, pour vous raconter, décrypter, vivre avec vous ce temps fort de la démocratie. C'est notre mission. Pourtant nous ne la remplirons pas. Un crève-coeur en tant que journalistes et citoyens. C'est la première fois de l'histoire de notre groupe de ...


Lire la suite sur LeJDD