TRIBUNE. François Rebsamen, maire PS de Dijon : "Pour faire du Sénat un Bundesrat à la française"

·1 min de lecture

A l'occasion du dixième anniversaire du basculement du Sénat à gauche, François Rebsamen, maire PS de Dijon et ancien ministre, signe un appel pour un "Bundesrat à la française". Voici sa tribune : "Il y a dix ans, pour la première et unique fois dans l'histoire de la Ve République, la gauche devenait majoritaire au Sénat. Pendant près de trois ans, de 2011 à 2014, j'ai eu l'honneur de présider le groupe socialiste majoritaire à la Chambre haute. Avec les 140 sénateurs socialistes, les élus des groupes communistes, les radicaux de gauche, les écologistes, nous avons contribué à de grandes avancées sociales, sociétales et mémorielles pour le pays : vote du mariage pour tous, retraite à 60 ans pour les salariés qui avaient commencé à travailler tôt, création de 60.000 postes dans l'éducation nationale, sans oublier la reconnaissance du génocide arménien et du 19 mars, date de la fin de la guerre d'Algérie. Nous sommes même allés parfois plus loin que l'Assemblée nationale puisque nous avons initié et adopté le droit de vote des étrangers aux élections locales, cheval de bataille de la gauche depuis François Mitterrand. 

Certains s'interrogent sur l'utilité du Sénat. Je pense sincèrement que le bicamérisme est une vertu pour notre démocratie, garant essentiel d'un débat et d'un équilibre parlementaires. A mon sens, la question qui se pose est davantage celle de la représentativité des sénateurs et donc du mode de scrutin des élections sénatoriales. Les sénateurs sont aujourd'h...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles