TRIBUNE. Financer de nouvelles missions scientifiques, "un investissement vital pour notre pays"

·1 min de lecture

Le directeur général de la Fondation Tara Océan, Romain Troublé, et le président-directeur général du CNRS, Antoine Petit, appellent "tous les financeurs, publics et privés, nationaux et locaux, à se mobiliser" pour investir dans les missions scientifiques. Ces explorations, assurent-ils, présentent un intérêt stratégique pour prévenir de nouvelles pandémies et mieux s'adapter à l'urgence climatique. Voici leur tribune. "La crise sanitaire du Covid-19 nous rappelle à quel point l'homme ne s'est pas extrait de la nature : "Les grandes pandémies récentes sont des 'zoonoses', des infections virales inter-espèces, dont les bouleversements écologiques induits par l'activité humaine favorisent la diffusion", explique Etienne Klein*. Les estimations donnent le vertige : les mammifères et les oiseaux sont les hôtes de 1,7 million de virus inconnus dont entre 30 et 50% sont susceptibles d'atteindre l'homme**. Nous en savons finalement très peu sur ces risques.

Lire aussi - Le physicien-philosophe Etienne Klein : "La science est victime d'une crise de la patience"

C'est pourquoi il est important de construire de nouvelles missions scientifiques. La Fondation Tara Océan, accompagnée du CNRS et des plus importants centres de recherche internationaux, engage ce type de missions pour développer notre connaissance commune sur l'océan, encore très peu étudié, et la partager avec le plus grand nombre. C'est notamment le cas de l'Arctique avec un nouveau projet unique de la Fondation pour étu...


Lire la suite sur LeJDD