TRIBUNE. Pour faire de l'égalité femmes-hommes la grande cause de la présidence française de l'UE

·1 min de lecture

Voici leur tribune : "En Europe, une femme sur trois a subi des violences. C'est inacceptable. Une femme sur deux a été harcelée sexuellement. C'est intolérable. Une femme sur vingt a été violée. C'est insoutenable. En ce 25 novembre, Journée internationale de l'élimination des violences faites aux femmes, nous appelons solennellement le président de la République à faire de l'égalité entre les femmes et les hommes la grande cause de la présidence de l'Union européenne.

Au premier janvier, la France prendra la présidence tournante du Conseil de l'Union européenne. Cette position lui permettra d'orienter les travaux législatifs européens. Sa diplomatie féministe s'est puissamment affirmée avec le G7 de Biarritz en 2019. Elle a été mondialement confirmée avec le Forum Génération Égalité en 2021. Cette occasion européenne de poursuivre notre action internationale pour l'égalité entre les femmes et les hommes est immanquable. Si le sujet est laissé au second plan à Bruxelles, c'est à Paris de le remettre en haut de la pile. Si le défi est délaissé par de nombreuses capitales conservatrices, c'est à Paris de le relever.

"

La France peut œuvrer pour la création d'une formation du Conseil de l'Union européenne dédiée à l'égalité des genres

"

Et pour cause : la progression vers l'égalité est extrêmement lente en Europe. Selon l'Institut européen pour l'égalité entre les hommes et les femmes, nous atteindrions l'égalité en 2080 (et c'est sans compter les conséquences du COVID sur les d...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles