TRIBUNE. Fabrice Fries, PDG de l'AFP : "Désinformation : comment mener le combat"

·1 min de lecture

Fabrice Fries, PDG de l'AFP, auteur de L'Emprise du faux (Editions de l'Observatoire) dresse un parallèle entre dérèglement climatique et désinformation. Voici sa tribune pour le JDD : "La désinformation, c'est comme le dérèglement climatique : la montée des températures semble inexorable, la fréquence des événements extrêmes s'intensifie – ingérences étrangères dans les élections, purification ethnique des Rohingyas, assaut du Capitole. Une accoutumance se développe, au faux comme au chaud, un même sentiment d'impuissance face à la vague gagne les esprits, pourtant dans les deux cas baisser les bras n'est pas envisageable.

Le parallèle se prolonge jusqu'à la riposte car la lutte contre le réchauffement climatique peut servir d'inspiration à celle contre la désinformation. L'urgence de la situation exige d'abord d'agir sur ce qui est le plus polluant. Douze personnes seraient responsables de 65% de la désinformation sur les vaccins aux Etats-Unis, tandis que la sphère complotiste est animée par un petit nombre d'individus généralement bien identifiés : concentrons le tir sur eux et nous aurons déjà progressé. Les priorités de la 'modération' par les plateformes – influenceurs aux millions d'abonnés, complotistes notoires, harcèlement scolaire – doivent être davantage affirmées, car il n'est pas vrai que tout se vaut.

"

Le principe de précaution cher à l'action climatique mériterait d'être étendu aux algorithmes

"

En parallèle, le principe de précaution cher à l'action climatiq...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles