TRIBUNE. « Européens, l’État de droit doit être renforcé et sanctuarisé »

© AFP

Le 11 juin 2022 à Vienne, nous, avocats européens, avons adopté la déclaration portant sur la préservation de l’État de droit à l’initiative du Conseil national des barreaux. Au total, nous représentions 25 pays membres du Conseil de l’Europe, soit 38 organisations. D’une seule et une unique voix nous avons plaidé pour que l’État de droit soit non seulement préservé mais aussi renforcé et sanctuarisé.

Le 1er juillet 2022, la France a passé le relais à la République tchèque qui prend la présidence du Conseil de l’Union européenne pour les six prochains mois. La République tchèque a repris le flambeau dans un contexte de crise européenne et internationale qui nous oblige tous à rester mobilisés. De concert, les avocats français et les avocats tchèques invitent les pouvoirs publics européens et nationaux ainsi que tous nos confrères européens à œuvrer pour renforcer nos institutions démocratiques.

En conséquence, nous appelons à mettre en œuvre les principes rappelés dans l’Appel de Vienne du 11 juin 2022.

L’État de droit : plus qu’une simple formule, une véritable colonne vertébrale de nos démocraties

Face à la récurrente mise en cause, par trop de responsables politiques européens, de l’État de droit, nous voulons rappeler ici le caractère intangible de nos principes et droits fondamentaux.

Nos droits civils, nos droits politiques, nos droits économiques et sociaux sont le patrimoine commun des citoyens européens.

Parce que le droit est universel, notre appel mentionne également...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles