TRIBUNE. « La culture n’est pas en option »

© Arnaud Andrieu/SIPA

Voici leur tribune : « Si les écoliers ont repris cette semaine le chemin de l’école, ils n’ont pas manqué de raconter avec forces détails et superlatifs leurs vacances à leurs amis retrouvés. Qu’ils soient partis ou non, les vacances auront été vécues par les jeunes et leurs parents comme un salutaire temps de repos et de détente pour reprendre haleine après une année plongée dans la trépidante vie moderne. Quoi de plus plaisant et de plus dépaysant, même dans son département, que de goûter à ce qui fait notre fierté tout autant que notre plaisir : la culture.

Mais pas n’importe quelle culture – pas n’importe quel plaisir. Ainsi, une culture qui serait exclusivement déconstruite et lue à l’aune de nos revendications modernes perdrait de sa saveur. Monsieur le Président, avant de déboulonner les statues ou de rendre constamment suspect le passé, aidons les Français à aimer ce qui fait du lien. En effet, plus fort que ce qui nous divise, la culture est le ciment de notre société, la condition-même d’un avenir pour la France.

Temps propice à l’imagination, les vacances ont souvent nourri chez nos têtes blondes une soif d’ailleurs, de dépaysement. D’ailleurs, quand on demande aux Français ce que recouvre le « repos », une enquête Opinionway témoigne que, juste après l’aspiration à dormir et pratiquer avec assiduité le farniente, les vacances sont aussi l’occasion de s’adonner, au moins une fois, à une activité culturelle. Or, fréquenter un site remarquable ou passer du temps de...


Lire la suite sur LeJDD