TRIBUNE. Crise à l’hôpital : « Les infirmiers peuvent jouer un rôle plus opérationnel en première ligne »

© AFP

Daniel Guillerm, Président de la Fédération nationale des infirmiers libéraux et Guy Vallancien, membre de l’Académie de médecine et président de l’événement Cham, appellent la ministre de la Santé, Brigitte Bourguignon à oser une nouvelle organisation en première ligne de l’hôpital : « mobiliser une équipe constituée d’un infirmier volontaire, d’un ambulancier et d’un aide-soignant pour prendre en charge les demandes de soins non programmés et les petites urgences ». Voici leur tribune : « Le manque de soignants dans les hôpitaux et de médecins en ville met en danger l’accès aux soins.

Les 1 200 réunions de concertation annoncées dans le cadre des travaux du Conseil national de la refondation sont sans doute utiles, mais nos concitoyens ne peuvent attendre un énième plan… qui ­fonctionnera ou pas. Il faut passer l’été et avancer vite. Être pragmatique. À cet égard, la profession infirmière, qui a pour elle un effectif important, pourrait jouer un rôle plus opérationnel en première ligne.

L’idée est simple et de bon sens. Elle consiste à mobiliser une équipe constituée d’un infirmier volontaire, d’un ambulancier et d’un aide-soignant pour prendre en charge les demandes de soins non programmés et les petites urgences seize heures sur vingt-quatre dans un bassin de population de 10 000 habitants. Cet infirmier de première ligne serait déclenché sur appel du Samu, d’une plateforme de régulation libérale, ou d’une autre structure de coordination là où il en existe.

"

L’infirmier d...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles