TRIBUNE. Covid-19 : "L'école et les services publics doivent continuer pendant la vague épidémique"

·1 min de lecture
© Reuters

Seize médecins, chefs de service ou responsables d'unité sanitaire, de région parisienne, de province ou d'outre-mer, se mobilisent en faveur du maintien de l'ouverture des écoles et des services publics malgré la forte hausse du nombre de cas de Covid-19 due au variant Omicron. Ils réclament notamment le fait que les enseignants ou agents d'administration puissent venir travailler, comme c'est le cas pour les sognants, s'ils sont infectés du Covid-19, à condition qu'ils soient vaccinés et peu symptomatiques. Voici leur tribune :

Pour une continuité de l'école et des services publics pendant la vague épidémique

"Les interruptions de scolarité en primaire et secondaire creusent les inégalités sociales et sont préjudiciable à la santé mentale des enfants, des adolescents et de leurs parents.

Lire aussi - Covid-19. Le professeur Renaud Piarroux sur l'hôpital : "La situation devient de plus en plus alarmante"

Actuellement, plus de 9.200 classes sont fermées en France, notamment parce que des enseignants sont infectés ou s’occupent de leurs enfants en isolement. La contre-indication depuis lundi 3 janvier 2022 au brassage des élèves interdit la répartition dans les classes ouvertes des enfants privés d’enseignant. Mardi 4 janvier, certains enfants prioritaires ont finalement été acceptés par les établissements scolaires : il s’agissait des enfants de soignants, à l’exclusion d’autres métiers parentaux essentiels, comme les métiers de l’enseignement et d’autres secteurs de la fonct...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles