TRIBUNE. Corinne Lepage : "Nous avons besoin d'une écologie républicaine"

·1 min de lecture

L'enjeu écologique, qu'il s'agisse du climat, de la biodiversité (objet de la conférence de l'Union internationale pour la conservation de la nature qui commence à Marseille le 3 septembre) ou de la santé (avec le Covid et les zoonoses décuplées par la destruction des espaces naturels), n'a jamais été aussi présent dans tous les esprits. Dans ces conditions, ses défenseurs devraient constituer une force politique triomphante, porteuse d'espoirs et en capacité de réunir et de souder les énergies. Malheureusement, nous en sommes bien loin ; les sondages ne créditent Yannick Jadot, meilleur candidat de l'écologie sur le plan du score, que de 6 à 11% des voix.

On aurait pu espérer que l'université d'été organisée par EELV dans le cadre de la primaire écologiste puisse être l'occasion de débats de fond, non biaisés, sur la transformation économique, le socle républicain, la réduction des inégalités qui s'aggravent du fait de l'évolution climatique, la prévention sanitaire, les libertés publiques, les questions géopolitiques à l'heure du drame afghan. Certains de ces débats ont pu avoir lieu mais ils ont été occultés par des querelles de cour de récréation entre Sandrine Rousseau et Éric Piolle, arbitrées très sérieusement par Julien Bayou.

Résultat : quel message nos concitoyens ont-ils retenu de ces journées qui auraient dû être celles de la crédibilité, de la maturité et du sérieux de la famille écologiste alors même que les maires d'un certain nombre de grandes villes essayaie...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles