TRIBUNE. Avec Combats socialistes, des cadres « nouvelle génération » du PS appellent à « aller plus loin »

© ISA HARSIN/SIPA

Le groupe de cadres du PS de la « nouvelle génération » militante, baptisé « Combats socialistes », veut incarner un « espace de réflexion et d’action », pour « accompagner le PS dans le redressement doctrinal et stratégique qu'il a engagé ». Ces signataires, parmi lesquels Emma Rafowicz, présidente des Jeunes Socialistes, Arthur Delaporte, député PS du Calvados, Iñaki Echaniz, député des Pyrénées-Atlantiques ou encore Céline Hervieu, une des porte-parole du PS et Anna Pic, député de la Manche, veulent faire de la gauche une nouvelle force majoritaire dans le pays, et du PS un parti « fort ». Voici leur texte.

« À l’ouverture de l’université d’été du Parti socialiste à Blois, et à quelques mois du prochain congrès où l’orientation prise sera déterminante pour la suite, nous proposons avec Combats socialistes un espace de réflexion et d’action. Nous avons un objectif : accompagner le Parti socialiste dans le redressement doctrinal et stratégique qu’il a engagé, en se plaçant aux côtés de celles et ceux qui ont su s’affranchir du carcan dans lequel l’histoire récente l’avait placé. La gauche doit redevenir majoritaire dans le pays pour répondre aux défis posés par la résurgence des inégalités et le réchauffement climatique.

Lire aussi - Accord possible avec Mélenchon : « Nous, jeunes socialistes, ne nous soumettrons pas »

Les différents cercles que nous avons, les uns et les autres, animés à l’intérieur ou à l’extérieur de notre propre maison doivent désormais se mettre dire...


Lire la suite sur LeJDD