TRIBUNE. Le Cercle Erasmus+ : « Pour un droit à la mobilité européenne »

© AFP

Voici leur tribune : « Année européenne de la jeunesse et 35e anniversaire d’Erasmus+ , 2022 met le projecteur sur une génération dont les horizons se heurtent à des obstacles sanitaires ou géopolitiques… Plus que jamais, dans un monde incertain où la paix et les libertés sont menacées, il est temps de réenchanter la jeunesse, de répondre à son attente d’ouverture sur l’Europe et le monde, de lui permettre d’aller à la rencontre d’autres cultures, de défendre les valeurs européennes.

Lire aussi - En France, le programme Erasmus, qui fête ses 35 ans, veut doubler son nombre de participants dès l’école

En trente-cinq ans, plus de 12 millions de personnes ont bénéficié d’une mobilité européenne ou internationale. Le programme Erasmus+ 2021-2027 doté d’un budget ambitieux change d’échelle, destiné à un public encore plus large pour apprendre ailleurs et autrement. Pour que l’Agence Erasmus+ France et les acteurs de l’éducation et de la formation aient les moyens d’atteindre ces objectifs, il faut encore que certains verrous sautent et que chacun s’empare des opportunités à son niveau.

"

Le champ des possibles ouvert par Erasmus+ est large mais trop peu connu

"

Les Français estiment que le programme Erasmus+ est attractif et manifestent une forte envie de mobilité. Paradoxalement, les aides à la mobilité (conseils, bourses) sont insuffisamment connues. Lors du Forum Erasmus+, 70 citoyens – étudiants, apprentis, demandeurs d’emploi, enseignants… – ont proposé des mesures énergiques ...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles