TRIBUNE. « Budget 2023 : c’est la bourse ET la vie pour nos services public ! »

© Jacques Witt/SIPA

Voici leur tribune. « Si les graves difficultés des services publics cruellement mises au jour au cours de la période estivale auraient dû augurer d’un budget de rattrapage, ne nous y trompons pas, il n’en est rien. C’est un budget en trompe l’oeil que propose le gouvernement : celui d’une augmentation affichée des dépenses publiques, totalement absorbée par les effets de l’inflation. L’enveloppe de 320 millions d’euros à destination des collectivités n’y change rien. Il suffit de faire un rapide calcul pour estimer qu’en considérant seulement les départements et communes de France, l’effort budgétaire reviendra en moyenne à moins de 10 000 € par collectivité quand l’impact de la hausse des prix se chiffre parfois en millions d’euros...et nous n’avons toujours pas parlé d’investissements !

La réalité de ce projet de loi de finances pour 2023 est une stagnation des moyens des services publics qui fait de ce budget le second le plus austéritaire de ces vingt dernières années. La décroissance des moyens, conjuguée à la poursuite des baisses et suppressions d’impôts à destination des entreprises et des plus aisés (la suppression de la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises – CVAE - entraîne une baisse de recettes de 8 milliards d’euros en deux ans), obèrent durablement la capacité de financement et d’investissement des services publics.

Lire aussi - Budget : Élisabeth Borne dégaine encore le 49-3 pour faire adopter le deuxième volet du texte

À l’heure où la crise hospi...


Lire la suite sur LeJDD