TRIBUNE. Bernard Guetta, député européen : "Ne cédons pas à la folie polonaise"

·1 min de lecture

La tribune : "Mais pourquoi l'Union européenne rend-elle sourd, aveugle et fou? Car, enfin, c'est reparti, avec les mêmes passions et presque autant de fureur qu'en 2005 mais en plus étonnant encore puisque l'objet de ce nouvel emballement est pourtant d'une limpidité sans pareille. Cléricaliste, nationaliste et si profondément réactionnaire qu'on le croirait ressurgi du 19e siècle, le gouvernement polonais a entrepris de mettre la magistrature aux ordres pour l'empêcher de faire obstacle à son grand bond dans le passé. Gardienne des traités, la Commission européenne a dû lui rappeler que s'il était libre de ses choix politiques, il ne l'était pas de bafouer l'indépendance de la justice, pierre angulaire de la démocratie que la Pologne s'est engagée à respecter en choisissant de rejoindre l'Union.

Pour parer les sanctions qui le menaçaient, le pouvoir polonais a donc imaginé de déplacer le débat en faisant arrêter par son Tribunal constitutionnel que l'organisation de la magistrature ne relevant pas des compétences communes, le droit national primait là le droit européen. Cet arrêt est simplement absurde puisque l'indépendance de la magistrature est une valeur cardinale de l'Union, assurément plus qu'une compétence commune, mais cette manœuvre n'en était pas moins habile puisqu'elle permet aux nationaux-conservateurs polonais de resserrer les rangs d'une majorité qui se fissure face à la progression de l'opposition, de jouer la montre et de se poser, surtout, en chef de fil...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles