TRIBUNE. Avortement : 80 parlementaires dénoncent "l'obstruction" des Républicains à l'Assemblée

·1 min de lecture

Voici leur tribune : "L'Assemblée nationale a adopté le 8 octobre en première lecture une proposition de loi transpartisane visant à renforcer l'accès à l'IVG, qui prévoit notamment l'allongement des délais légaux de 12 à 14 semaines de grossesse ou encore l'ouverture de la possibilité pour les sages-femmes de pratiquer des IVG instrumentales. Adoptée pour la deuxième fois en Commission des affaires sociales la semaine dernière, elle devait être examinée en seconde lecture ce jeudi 18 février dans le cadre de la journée d'initiative parlementaire du groupe Socialistes et apparentés. Une fois encore, le groupe Les Républicains en a décidé autrement.

Après avoir simplement refusé de débattre en première lecture au Sénat, les député.e.s Républicains ont cette fois-ci déposé quelques 423 amendements volontairement inopérants, empêchant de fait la tenue d'un débat intelligible et productif. Obstruction parlementaire et attaque à la démocratie, il ne s'agit en aucun cas de conclure un débat qui ne pourrait aboutir autrement, mais d'y couper court.

 

"

Les droits des femmes méritent mieux que des querelles politiciennes

"

Nous refusons de voir cette proposition de loi confisquée par une frange conservatrice et réactionnaire de notre Parlement. Nous sommes bien plus nombreux et nombreuses à défendre le droit à l'avortement que les 105 député.e.s Républicains qui s'y opposent. Car la proposition de loi que nous soutenons n'est pas seulement la nôtre : elle est celle des femmes en premie...


Lire la suite sur LeJDD