TRIBUNE. André Grimaldi et José-Alain Sahel : "Le vrai bilan d'Agnès Buzyn en tant que ministre de la Santé"

·1 min de lecture

Voici la tribune d'André Grimaldi et José-Alain Sahel sur le bilan de l'ancienne ministre de la Santé : "La mise en examen d'Agnès Buzyn, ­accusée d'avoir sciemment mis en danger la vie d'autrui lorsqu'elle était ministre de la Santé, apparaît totalement surréaliste, au moins pour deux raisons : 1) sa sous-estimation de la gravité de l'épidémie à son début dans notre pays était à l'époque partagée par les scientifiques et les instances sanitaires nationales et internationales ; 2) si des personnes ont mis et mettent en danger la vie d'autrui, ce sont les médecins et les scientifiques irresponsables ou les "responsables" politiques qui hier ont annoncé sans preuve l'efficacité de médicaments et ceux qui aujourd'hui participent ou soutiennent le mouvement contre la campagne de vaccination.

Il est hautement probable qu'à la suite de la procédure judiciaire exceptionnelle de la Cour de justice de la République Agnès Buzyn sera relaxée. Le risque est que son procès brouille l'analyse critique de son action politique au ministère de la Santé, comme d'ailleurs celle des ministres précédents et du ministre actuel, qui ne relève pas de la justice mais du débat démocratique. Il faudra indiscutablement mettre à son actif au moins deux décisions : 1) l'obligation pour les enfants de onze vaccins, contre l'avis de tous ceux, médecins et non-médecins, qui expliquaient déjà, malgré la recrudescence des maladies infectieuses très contagieuses comme la rougeole, qu'"il faut convaincre et no...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles