TRIBUNE. Plus de 1 200 élus, responsables et militants socialistes s’engagent auprès d’Hélène Geoffroy

© Martin BUREAU/AFP

Voici leur tribune : « Depuis dix ans, nous n’avons plus réfléchi en profondeur. Pendant le quinquennat de François Hollande, au moment où nous gérions le pays, les socialistes se sont déchirés aux yeux de tous les Français. Ainsi, nous n’avons pu tirer aucun bilan, ni de nos réussites, ni de nos erreurs ou de nos manquements.

L’inventaire a minima de la direction nationale, à l’issue du congrès d’Aubervilliers, n’a ouvert aucun champ de réflexion de fond. La direction du PS a théorisé la fin du Parti et a conduit une stratégie d’effacement derrière d’autres forces politiques, faisant de l’union de la gauche non pas une stratégie, mais une tactique désespérée :

− Ainsi, nous nous sommes dissimulés derrière Place Publique pour les élections européennes et le score fut pour le moins décevant.

− Lors de l’élection présidentielle, la direction a fait mine de soutenir notre candidate, Anne Hidalgo pour mieux l’abandonner au profit de l’improbable démarche de la primaire populaire. Enfin, face au score de notre famille politique à l’élection présidentielle, la direction s’est ralliée à LFI, dans un accord « sauve qui peut », tentant de conserver quelques sièges à l’Assemblée Nationale, et ce, sans base programmatique. En cas de dissolution, il faudra ainsi renégocier les accords avec nos partenaires traditionnels à gauche.

− La Direction n’a pas non plus consulté les militants. Bien plus, elle a suspendu, sans autre forme de procès, 78 de nos camarades du Parti Socialiste, milit...


Lire la suite sur LeJDD