Tribunal spécial pour le Liban : menacé de fermeture après juillet faute de financement

Le Tribunal spécial pour le Liban (TSL), chargé de juger les personnes accusées d'avoir perpétré l'attentat qui avait coûté la vie l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri et 21 autres personnes en 2005 à Beyrouth, est menacé de disparaître faute de financement, a-t-il annoncé le 2 juin.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles