Un tribunal de Los Angeles lève enfin la tutelle de Britney Spears

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Un tribunal de Los Angeles a enfin décidé vendredi de rendre le contrôle de sa vie personnelle à la chanteuse en mettant fin à la mesure de tutelle qui pesait sur elle depuis treize ans.

Après des mois de procédures et de rebondissements, un tribunal de Los Angeles a enfin décidé vendredi de rendre le contrôle de sa vie personnelle à la chanteuse Britney Spears en mettant fin à la mesure de tutelle qui pesait sur elle depuis treize ans et que la star qualifiait d'"abusive". "La tutelle sur la personne et les biens de Britney Spears cesse à compter d'aujourd'hui. Telle est la décision du tribunal", a déclaré la juge chargée de l'affaire, Brenda Penny.

"Je crois que je vais pleurer pour le reste de la journée!!!! C'est le meilleur jour de ma vie... que le Seigneur soit loué", a réagi la star sur son compte Instagram en remerciant ses fans de leur soutien.

Elle n'a pas participé à l'audience de vendredi via une liaison internet comme elle l'avait fait cet été à deux reprises. "Ce qui attend Britney, et c'est la première fois qu'on peut dire ça depuis une décennie, ne dépend que d'une seule personne: Britney", s'est de son côté réjoui son avocat, Mathew Rosengart, à sa sortie du palais de justice.

Devant le tribunal, l'avocat avait indiqué qu'un "filet de sécurité" allait être mis en place pour garantir les finances et le bien-être de Britney Spears. Le comptable choisi par la chanteuse pour remplacer son père en tant que tuteur financier continuera ainsi à superviser la gestion de ses biens, estimés à quelque 60 millions de dollars par les médias américains.

L'artiste de 39 ans avait déjà eu gain de cause devant le tribunal fin septembre, en obtenant la suspension de son père Jamie Spears du rôle de tuteur. Mais Britney demandait surtout le droit de reprendre le contrôle de sa vie(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles