Trente ans après, la tradition du bal des pompiers renaît à Beauvais

Vincent Gautronneau
Beauvais, ce jeudi. Les pompiers s’activent pour les derniers préparatifs avant le bal des pompiers, le premier depuis 30 ans, prévu ce vendredi soir

Disparu il y a trente ans dans la ville-préfecture, le bal des pompiers fait son grand retour ce vendredi soir au centre de secours de Beauvais.


Depuis trente ans, Beauvais était orpheline d’un moment pourtant essentiel du 14 juillet : le bal des pompiers. Il renaît de ses cendres ce vendredi soir, à partir de 19 heures, au centre de secours de la ville-préfecture.

« C’est difficile de savoir pourquoi il avait disparu, souligne Anthony Fruchard, soldat du feu à Beauvais et président de l’amicale des pompiers, qui organise l’événement. Les gens étaient lassés, les pompiers sans doute fatigués de l’organiser. Mais nous avons eu la motivation de le relancer car on entendait souvent des Beauvaisiens dire que ça leur manquait. »

« Tisser du lien avec les Beauvaisiens »

Pendant près d’un an, les sapeurs-pompiers ont donc travaillé activement pour proposer une soirée de fête, gratuite et populaire. « C’est toujours plaisant d’accueillir les gens dans les casernes, remarque le commandant Jean-Robert Lambert, chef du centre de secours de Beauvais. Cela permet aussi de tisser du lien avec les Beauvaisiens, de leur parler de notre travail dans un cadre festif. »

D’ailleurs, les pompiers ont prévu de nombreuses démonstrations. « Des descentes en rappel, des tyroliennes, de la pyrotechnie, liste Anthony Fruchard. On va vraiment proposer des choses très sympas ! »

De la musique jusqu’à 4 heures

Les Beauvaisiens pourront surtout s’amuser jusque tard dans la nuit. Car si le bal prévu en centre-ville se termine à 1 heure du matin après un feu d’artifice, les fêtards pourront continuer la fête chez les pompiers. Au centre de secours, un premier concert de Landry Funky Family (variété internationale) est ainsi prévu de 21 heures à 1 heure et le DJ Steph Seroussi viendra animer la fête jusqu’à 4 heures du matin.

« Nous avons vraiment envie que ce bal redevienne une tradition, assure Anthony Fruchard. On commence déjà la préparation de celui de l’année prochaine. » Des navettes sont prévues (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Oise: le radicalisé condamné pour un « like » sur Facebook
Beauvais : 50 policiers municipaux bientôt armés
Oise : un jour aux archives départementales
Beauvais : un jeune chevreuil secouru par les pompiers
Prison de Beauvais : existe-t-il une solution pour les riverains ?