Trente ans après l’effondrement de l’URSS, ces États fantômes qui hantent l’espace post-soviétique

Transnistrie, Abkhazie, Ossétie du Sud, Haut-Karabakh… l'énumération des entités indépendantes autoproclamées à partir de 1991, quasi-États ou « États fantômes » de l'espace post-soviétique, évoque irrésistiblement une multitude de conflits demeurés irrésolus et liés à de forts enjeux géopolitiques. Au cours des trois dernières décennies, la liste des entités non reconnues par la communauté internationale, loin de se résorber, s'est au contraire allongée de nouveaux « fantômes ». Les plus récents en date sont la république populaire de Donetsk et la république populaire de Lougansk, autoproclamées en 2014 à l'issue de la crise ukrainienne et de la guerre du Donbass.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles