Tremblay : 57 kg de cannabis dans des « valises marocaines »

Carole Sterlé
Illustration de « valise marocaine », ballot de drogue, empaqueté avec du scotch et du carton

Cinq personnes, dont deux femmes, ont été arrêtées à Tremblay et Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine) lundi matin pour trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs.


Vu la quantité de drogue saisie, les policiers d’Aulnay-sous-Bois ont peut-être mis la main sur un échelon intermédiaire du trafic. Plus de 57 kg de résine de cannabis ont été découverts mardi matin à l’aube à Tremblay-en-France.

Cinq personnes, dont deux femmes, ont été interpellées et placés en garde à vue. Deux suspects vivaient à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine).

Les policiers aulnaysiens s’intéressaient depuis plusieurs semaines à un supposé trafic de drogue ayant Tremblay-en-France pour base arrière. Surveillances, filatures et écoutes téléphoniques ont permis d’affiner les soupçons sur plusieurs suspects. Jusqu’au coup de filet de mardi, en zone pavillonnaire, dans le grand ensemble ainsi qu’à Clichy-la-Garenne, à 6 heures du matin.

Des ballots emballés et scotchés

La drogue était conditionnée en « valise marocaine », comme on nomme ces ballots rectangulaires emballés et scotchés artisanalement, renfermant une trentaine de kilos de drogue conditionnée. Une des valises était déjà entamée.

En plus de la résine, un demi-kilo d’herbe de cannabis a été trouvé, 30 g de cocaïne et 1 500 € en liquide, ainsi que des dizaines de vêtements neufs et maroquinerie de luxe, chaussures et sacs, dont la provenance interroge aussi les enquêteurs.

L’enquête est ouverte pour trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs. Les cinq suspects sont en garde à vue pour une durée qui peut aller jusqu’à quatre jours.



Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

Ile-de-France : 26 villes réclament l’encadrement des loyers
Saint-Denis : 25 ans de réclusion après l’incendie mortel
Aulnay : une charte pour encadrer le relogement
Seine-Saint-Denis : un incendie dévaste le centre des Restos du cœur à La Courneuve
Seine-Saint-Denis : la France Insoumise est ambitieuse