Les travaux d’amélioration énergétique réduisent trop peu les factures

Carasso, Jorge
L’isolation des portes et des fenêtres est jugée « peu efficace» alors que ces interventions représentent 40% des travaux effectués selon une étude récente. / Zlikovec/Shutterstock

L’école des Mines s’est penchée sur les factures de ménages ayant réalisé des travaux d’économie d’énergie. Résultat: 1000 euros de travaux aboutissent à seulement 8,29 euros par an de moins sur la facture.

Lorsqu’on dépense plusieurs milliers d’euros pour mieux isoler sa maison ou se chauffer de façon plus économe, on espère bien souvent voir sa facture d’énergie fondre. C’est loin d’être toujours le cas comme vient de le montrer une étude de l’école des Mines (Mines ParisTech) publiée dans la revue de l’énergie. Les deux auteurs se sont penchés sur les données brutes de l’enquête Maîtrise de l’énergie «10.000 ménages» réalisée par l’Ademe de 2000 à 2013. L’objectif? Mesurer quantitativement «l’effet marginal d’un euro dépensé dans les travaux de rénovation sur la facture énergétique d’un logement moyen», indique l’étude.

Pour cela les auteurs ont comparé les consommations sur le long terme (6 ans en moyenne) de ménages d’une même région ayant réalisé de tels travaux. Résultat? Pour 1000 euros dépensés (isolation, équipements performants...) la facture baisse de seulement 8,29 euros par an. Autant dire rien. Avec ce niveau d’économie, le retour sur investissement culmine à... 120 ans. «Ces résultats conduisent à s’interroger sur la pertinence des subventions à l’efficacité énergétique dans le secteur résidentiel si elles sont motivées par la réduction de la consommation d’énergie», fustige l’étude.

Les aides à la rénovation énergétique des logements recalibrées

Pour les auteurs, l’inadaptation de certaines interventions explique leur faible impact. L’isolation des portes et des fenêtres est «peu efficace» alors que ces actions représentent «40% des travaux effectués.» Les auteurs pointent également du doigt «une faible qualité des travaux.» C’est le cas lorsque les particuliers réalisent eux-mêmes ces interventions, ou lorsque l’entreprise est défaillante.

Mais la principale explication à ces résultats est à chercher du côté des ménages. Les économies de (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Comment réussir sa rénovation énergétique? 
Le gouvernement veut lutter contre la fraude dans la rénovation énergétique 
Rénovation énergétique: combien vous coûteront désormais vos travaux?