"Nous travaillons 24 heures sur 24" : le défi logistique de l'envoi des professions de foi des législatives

L'arrivée des élections législatives oblige les entreprises responsables de la mise sous pli de la propagande électorale à travailler rapidement. À Rouffach, dans le Haut-Rhin, 3ma group a recruté 200 intérimaires pour cette mission.

Une opération à mener sur un temps resserré. Depuis l'annonce, par Emmanuel Macron, de la dissolution de l'Assemblée nationale le 9 juin et de la tenue d'élections législatives trois semaines plus tard, les étapes habituelles d'une élection se déroulent en accéléré. Parmi elles, la mise sous pli des professions de foi des candidats et des bulletins de vote mobilise beaucoup de bras.

À Rouffach, dans le Haut-Rhin, les salariés de 3ma group mettent les bouchées doubles pour que tout soit prêt à temps pour le premier tour des élections législatives anticipées le dimanche 30 juin. L'entreprise de communication de 200 salariés a recruté 200 intérimaires qui se relaient en "trois-huit", six jours sur sept, pour ce défi inattendu: "C'est assez compliqué, nous travaillons 24 heures sur 24", explique à BFMTV Olivier Tschirhart, directeur général de 3ma group.

"Il faut aller vite, organiser le flux de production, et nous remettons l'ensemble de ces enveloppes à la Poste, qui, elle, va les distribuer auprès des concitoyens", poursuit-il.

Au total, le groupe 3ma travaille pour six départements (Haut-Rhin, Bas-Rhin, Côte d'Or, Doubs, Vosges et Territoire de Belfort) et 39 circonscriptions.

Ces élections anticipées bouleversent le calendrier de la société après les élections européennes. Si l'entreprise située au pied des Vosges avait remporté un appel d'offres d'assemblage de documents électoraux pour quatre ans, elle ne s'attendait pas à se replonger dans la propagande électorale quelques jours seulement après les élections européennes. Pour ce premier scrutin, elle s'était préparée plusieurs mois en avance.

"On a eu droit à une nouvelle aventure, avec une réception des documents en dernière minute, donc les imprimeurs et les logisticiens étaient dans la difficulté, nous aussi forcément", témoigne Dominique Utz, directeur de la production de 3ma group.

Résultat, "ça remet les vacances de tout le monde à plus tard", souligne Olivier Tschirhart. Les commissions de propagande ont jusqu'au mercredi 26 juin, minuit, pour envoyer les professions de foi et les bulletins de vote.

De son côté, La Poste a annoncé à l'AFP prévoir le renfort de 1.200 à 1.300 contrats saisonniers pour distribuer les 47 millions de plis électoraux pour chaque tour des législatives.

La Poste commencera la distribution des plis électoraux "de manière échelonnée sur la semaine précédant le jour de vote", dès que ceux-ci seront mis à disposition par les préfectures, a-t-elle indiqué mercredi. En attendant, les professions de foi sont disponibles en ligne sur le site du ministère de l'Intérieur.

Pour les élections européennes, La Poste a indiqué avoir distribué "100%" des plis, hors les 7,9% de "plis non distribuables" pour des raisons de problèmes d'adresse notamment.

Article original publié sur BFMTV.com