Sans les travailleurs étrangers, le système de santé allemand “serait au bord de l’effondrement”

Photo Kai Pfaffenbach/REUTERS

Salaires médiocres, conditions de travail difficiles, vieillissement de la population… Il n’y a pas qu’en France que l’hôpital est à la peine. Outre-Rhin, le secteur du soin est lui aussi sous tension, explique la Deutsche Welle, dans un article tiré de son émission Vu d’Allemagne : “Il y a, en Allemagne, 35 000 postes non pourvus dans le secteur des soins et les chiffres sont à la hausse chaque année, analyse la chaîne allemande. Ce nombre a augmenté de 40 % en à peine dix ans.”

Face à cette pénurie, les embauches de professionnels étrangers se multiplient, avec un total de 56 000 médecins non allemands en 2020 (contre 22 000 une décennie plus tôt). Pour le média, ces chiffres sont “impressionnants”. En 2021, “plus d’un médecin sur cinq en Allemagne n’avait pas la nationalité allemande”, d’après un conseil d’experts indépendants sur l’intégration et la migration.

Des médecins syriens et roumains

“Hôpitaux, maisons de retraite, déjà aujourd’hui les structures de soins allemandes ne pourraient plus tourner sans les personnels nés à l’étranger”, affirme la Deutsche Welle. Les établissements situés en milieu rural, notamment, sont dépendants de ces professionnels, qui viennent principalement de pays à bas salaires, n’appartenant pas à l’Union européenne. Le média détaille : “La part des personnels originaires du sud ou de l’est de l’Europe augmente constamment. Celle des employés qui viennent d’Asie, par exemple du Vietnam ou des Philippines, aussi.”

Les spécialistes syriens et roumains sont particulièrement présents. “Il y a beaucoup de médecins qui arrivent et jouent désormais un rôle très important dans certains Länder de l’Allemagne de l’Est”, assure Carsten Wolf, un spécialiste du marché du travail interrogé par la chaîne. “Sans les immigrés, notre système de santé serait au bord de l’effondrement”, renchérit la chercheuse en migrations Petra Bendel.

Néanmoins, les difficultés d’accès au monde du travail allemand (validation de diplômes étrangers, processus administratif…) empêchent encore de nombreux soignants de travailler dans le pays. Certains Länder, comme la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, tentent de séduire les professionnels en proposant une prime de bienvenue. Mais les experts sont unanimes : “Il y a encore du travail à faire si l’Allemagne veut attirer davantage de personnels étrangers.”

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles