Travailler depuis votre lit n'est vraiment pas une bonne idée

·2 min de lecture

Au bout d'un an de pandémie et de télétravail, certaines mauvaises postures peuvent avoir des effets néfastes sur notre santé.

 En ces temps de confinement, déconfinement, reconfinement et télétravail, l'appel du lit est fort, et les édredons à plumes d'un rare réconfort. Pourtant, transformer votre matelas en bureau peut avoir sur le long terme de sérieuses conséquences sur votre santé, tant sur le plan physique que psychologique. 

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, une grande part de la population mondiale s'est retrouvée à devoir travailler, au moins partiellement, à domicile. Une étude de novembre 2020 montre que sur 1.000 Américain·es interrogé·es, 72% déclarent avoir déjà été amené·es à travailler dans leur lit, soit une augmentation de 50% depuis le début de la crise, et près d'une personne sur dix déclare passer la majeure partie voire la totalité de son temps de travail au lit. Au Royaume-Uni, les jeunes travailleurs et travailleuses âgés de 18 à 34 ans sont deux fois plus susceptibles que leurs aîné·es de travailler depuis leur matelas, n'ayant souvent pas accès à un bureau ou une chaise confortables. 

À la précarité de certains foyers –manque de place, manque d'installations adaptées– fait pendant le confort immédiat d'un endroit moelleux où s'échouer le temps d'une journée de travail. Mais après un an de pandémie, les effets néfastes de cette pratique quotidienne peuvent commencer à s'installer, et se faire sentir.

L'enfer des surfaces molles

Enfoncées sur une surface molle qui encourage l'affalement, différentes parties du corps comme le dos, le cou ou les hanches ont tendance à se tendre. «Rien de tout cela n'est optimal. Vous n'êtes vraiment pas soutenu d'une manière qui soit propice au travail»,... Lire la suite sur Slate.fr.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :