Travail. En Thaïlande, une baisse d’impôt envisagée pour les experts étrangers

·2 min de lecture

En manque de personnel qualifié dans certains secteurs, les autorités thaïlandaises envisagent de diviser par deux le taux d’imposition sur certains salaires pour attirer de la main-d’œuvre étrangère.

Décidément, la Thaïlande est en manque d’expatriés et fait tout pour y remédier. Comme le rapporte le Bangkok Post, le département du Revenu, qui se trouve sous l’autorité du ministère des Finances, envisage d’abaisser à 17 % le taux d’imposition sur le revenu de certains expatriés hautement qualifiés. L’objectif est de les inciter à travailler en Thaïlande, comme l’a expliqué son directeur général, Ekniti Nitithanprapas.

Pour bénéficier de ce privilège, il faudrait travailler dans des secteurs où la Thaïlande manque d’experts. Cette réduction serait évidemment limitée dans le temps, pour ne pas que les expatriés puissent en bénéficier à vie. Des consultations doivent maintenant avoir lieu entre les différentes agences étatiques et les ministères pour qu’une décision soit prise sur sa mise en place éventuelle.

À lire aussi: Événement. Rendez-vous au Forum Expat 2021

En Thaïlande, comme dans beaucoup de pays, les impôts sont progressifs et varient selon le salaire. Pour un revenu annuel compris entre 150 000 et 300 000 bahts (entre 3 900 et 7 800 euros), le taux est de 5 %. Il peut monter jusqu’à 35 % pour les salaires annuels supérieurs à 5 millions de bahts (130 000 euros), explique le Bangkok Post.

Réduction de taxes sur les produits importés

En outre, le département du Revenu souhaite réduire de moitié les taxes sur l’importation de certains produits – quelques boissons alcooliques, comme le vin, mais aussi les cigares – durant cinq ans, là aussi pour inciter les étrangers à venir. Les taxes imputées à l’importation de ces produits passeraient de 60 à 30 %.

À lire aussi:

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles