Travail forcé des Ouïghours : enquête ouverte en France contre quatre géants du textile

·1 min de lecture

Le parquet national antiterroriste (Pnat) a ouvert fin juin une enquête pour "recel de crimes contre l'humanité" visant quatre géants du textile, dont Inditex et Uniqlo, accusés d'avoir profité du travail forcé de Ouïghours en Chine, a indiqué une source judiciaire jeudi à l'AFP, confirmant une information de Mediapart. Cette enquête au pôle "crimes contre l'humanité" du Pnat fait suite à la plainte déposée début avril par des ONG visant Uniqlo France, le groupe japonais Fast Retailing, Inditex (qui détient les marques Zara, Bershka, Massimo Duti), SMCP (Sandro, Maje, de Fursac...) et le chausseur de sport Skechers.

>> Plus d'informations à suivre. 


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles