Traumatisé par "Batman & Robin", George Clooney a déconseillé à Ben Affleck d'interpréter le super-héros

Benjamin Pierret
·2 min de lecture
George Clooney - -
George Clooney - -

Ben Affleck a interprété Batman dans trois films de l'univers DC depuis 2016. Pourtant, l'un des acteurs les plus influents d'Hollywood lui avait déconseillé de revêtir la cape de l'homme chauve-souris: il s'agit de George Clooney, qui garde un très mauvais souvenir de sa propre interprétation du personnage.

L'acteur de Gravity a raconté l'anecdote cette semaine dans le talk-show d'Howard Stern. Traumatisé par Batman & Robin, film de 1997 dont il tenait le premier rôle, il a tenté de convaincre son ami de refuser l'offre de DC:

"Ben ne m'a pas écouté, et il a fini par faire du super boulot. J'avais tort. Mais je ne pouvais partager que la sagesse acquise de ma propre expérience. Je lui ai dit: 'Assure-toi qu'il n'y ait pas de tétons dessinés sur le costume'."

https://www.youtube.com/embed/IEm0FTc3ppk?rel=0

Batman & Robin fut un échec critique cuisant. Beaucoup considèrent ce long-métrage de Joel Schumacher comme la pire adaptation cinématographique du super-héros. Le design du costume de Batman dans ce film - et notamment les tétons dessinés sur son torse, une première qui n'a jamais été reproduite dans les films suivants - constitue l'un des principaux sujets de moquerie.

"Ça fait mal de le regarder"

George Clooney n'a jamais caché sa détestation pour ce long-métrage, mal accueilli magré un casting trois étoiles composé d'Arnold Schwarzenegger et Uma Thurman. Et d'après ses nouvelles déclarations, le temps n'y change rien:

"C'est si mauvais que ça fait mal de le regarder. Si je zappe à la télévision et que je tombe dessus, je me retrouve à faire 'oh non, non, non'." Et d'ajouter: "Je n'aurais rien pu faire autrement. C'est une grosse machine, ce truc, et à ce moment-là je n'étais qu'un acteur qui avait obtenu un job, pas un type capable de donner le feu vert pour un film (il travaille aujourd'hui également comme producteur et réalisateur, NDLR). Ils avaient payé Arnold 25 millions de dollars, et moi un million."

Il résume: "J'étais mauvais dedans. Akiva Goldsman, qui a depuis remporté l'Oscar du meilleur scénario adapté (pour Un homme d'exception en 2001, ndlr) avait écrit le scénario, et c'était un scénario horrible. Joel Schumacher, qui vient de nous quitter, l'avait réalisé et il vous le dirait lui-même: ça ne fonctionnait pas."

L'homme chauve-souris a depuis réinvesti les écrans avec succès, notamment grâce à la trilogie de Christopher Nolan avec Christian Bale dans le rôle-titre. Une nouvelle mouture s'apprête à voir le jour, portée par Robert Pattinson, et Ben Affleck va de nouveau enfiler la cape dans le film The Flash.

Article original publié sur BFMTV.com