Traque en Dordogne: l'état de santé de l'ex-militaire "en voie d'amélioration"

·1 min de lecture
Des gendarmes se dirigent en direction du Lardin-Saint-Lazare  - thibaud moritz / AFP
Des gendarmes se dirigent en direction du Lardin-Saint-Lazare - thibaud moritz / AFP

L'état de santé de l'ex-militaire Terry Dupin, grièvement blessé à la gorge lors de son interpellation le 31 mai en Dordogne, à l'issue d'une longue traque après l'agression de son ex-compagne, est "en voie d'amélioration", selon le parquet de Périgueux.

"Terry Dupin est toujours hospitalisé mais ce que l'on peut dire aujourd'hui, c'est que son état est en voie d'amélioration et que son pronostic vital n'est plus engagé", a déclaré à la presse la procureure de la République de Périgueux, Solène Belaouar.

Pour autant, "son état de santé ne permet toujours pas de l'entendre ni de le placer en garde à vue", a-t-elle ajouté. Une expertise médicale a été demandée "pour faire le point sur son état de santé, ce qui permettra de prendre des décisions sur la suite de la procédure", a précisé la procureure.

Violences sur son ancienne compagne

Le 30 mai, l'ex-militaire de 29 ans avait pris la fuite dans une zone boisée et difficile d'accès du Lardin-Saint-Lazare après avoir agressé son ancienne compagne et l'ami de celle-ci.

Il avait été grièvement blessé lors de son interpellation 36 heures plus tard, atteint à la gorge par un tir de riposte des gendarmes du GIGN sur lesquels il avait tiré à plusieurs reprises.

Les opérations pour retrouver cet homme déjà condamné quatre fois pour des violences contre son ex-conjointe, avaient mobilisé pendant 36 heures plus de 300 gendarmes et membres du GIGN appuyés par des hélicoptères et engins blindés.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles