Le train, le moyen de transport de l'avenir ?

Apres le TGV, la France pourrait aiguiller sa politique ferroviaire vers les trains interrégionaux. Selon un rapport d’État, les grandes lignes entre régions pourraient faire leur retour en force, avec par exemple la création d’une ligne entre Toulouse (Haute-Garonne) et Lyon (Rhône), en passant par Avignon (Vaucluse). "Ce serait le top, c’est sûr, témoigne un usager. Moi il m’arrive de rester en transit à la gare de Nîmes (Gard) trois heures". Faire Toulouse-Avignon en train impose pour le moment une correspondance de 23 minutes à Nîmes, pour 3h33 de voyage au total, contre 3h20 en voiture. Le rapport propose ainsi de prolonger la ligne Bordeaux-Marseille jusqu’à Nice (Alpes-Maritimes), ou de créer des axes Toulouse-Lyon, Metz-Grenoble ou Nantes-Lille. Nouvel aménagement des territoires De nouvelles rames coûteraient 170 millions d’euros. "C’est une nouvelle conception de l’aménagement des territoires qui prend en compte l’ensemble de ces petites villes qui structurent la ruralité et qui aujourd’hui n’ont plus que des petits TER pour aller à leur chef-lieu de département, mais plus du tout de relations interrégionales", explique Joël Giraud, secrétaire d’État chargé de la ruralité.