Transports : le rêve brisé de Jean Bertin, créateur de l'aérotrain

C’est au nord d’Orléans (Loiret) qu’est situé le rail de béton suspendu où l’on a pu observer ce "train qui vole". À l’époque, la technologie est révolutionnaire. Jean Bertin explique alors : "La voiture est supportée par des coussins d’air et guidée par des coussins d’air. (...) La machine peut aller à peu près à la vitesse qu’on veut". Les essais sont concluants et séduisent alors le président de la République, Georges Pompidou. 18 kilomètres de voie sont construits en 1970 au nord d’Orléans, avec comme objectif de relier la ville à Paris en 20 minutes. Le TGV préféré à l'aérotrain Un contrat est signé en 1974 pour créer une ligne entre Cergy (Val-d'Oise) et la Défense (Hauts-de-Seine), mais Valéry Giscard d’Estaing, successeur de Georges Pompidou, va finalement décider de stopper l’aventure. Le projet ne sera jamais commercialisé. VGE choisira la SNCF et son projet du TGV. L'échec sera très difficile à accepter pour Jean Bertin. Il décèdera un an plus tard, des suites d’un cancer.