Transports. En Norvège, le premier cargo “zéro émission” prendra la mer avant la fin 2021

·1 min de lecture

Le Yara Birkeland, un porte-conteneurs 100 % électrique et totalement autonome, est-il l’avenir du transport maritime ? Cette double innovation conçue par un fabricant d’engrais norvégien pose de nouveaux défis.

Sans équipage à bord ni émission de CO2. Le premier cargo autonome entièrement électrique devrait effectuer son premier voyage entre deux villes norvégiennes d’ici la fin de l’année, rapporte CNN. Le déplacement du Yara Birkeland, “premier cargo autonome à zéro émission au monde” selon l’entreprise norvégienne qui l’a conçu, le groupe de chimie Yara International, sera surveillé “depuis trois centres de contrôle à terre”.

“Ce n’est pas le premier navire autonome – un ferry autonome a été lancé en Finlande en 2018 – mais c’est le premier porte-conteneurs entièrement électrique, affirment ses fabricants.” De petite capacité, il transporte 103 conteneurs à une vitesse maximale de 13 nœuds, grâce à sa batterie de 7 mWh, soit “environ mille fois la capacité d’une voiture électrique”, affirme Jon Sletten, directeur de l’usine de Yara à Porsgrunn, en Norvège.

Rentabilité

Au-delà de son impact sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre, l’innovation porte aussi sur son autonomie, qui devrait rendre l’exploitation du carago “plus rentable”, selon son constructeur. Même si, dans un premier temps, “le chargement et le déchargement du navire nécessiteront l’intervention humaine”, en attendant la mise au point de grues et de chariots autonomes pour placer les conteneurs à bord.

Le transport maritime représente “entre 2,5 et 3 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre”, selon l’Organisation maritime internationale (OMI). Pour Rudy Negenborn, professeur de technologie maritime et des transports à l’université de technologie de

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles