Transports : les maires ont-ils un réel pouvoir de décision ?

Que peut donc décider un maire en matière de transports et de mobilité ? Et a-t-il beaucoup de pouvoir sur le sujet ? Jean-Baptiste Marteau, journaliste présent sur le plateau du 13 Heures, explique : "En théorie, oui. D'abord, les maires ont la responsabilité de la voirie, c'est-à-dire l'entretien des routes à l'intérieur de la commune, mais aussi de leur aménagement. Ils peuvent par exemple décider d'installer des pistes cyclables." Cette dernière mesure est d'ailleurs "celle que l'on retrouve le plus dans les programmes des candidats aux municipales". Les bus gratuits, une promesse des candidats Construire une piste cyclable est néanmoins une mesure qui peut coûter cher aux édiles. Le journaliste détaille : "Un kilomètre de piste cyclable revient en moyenne à 100 000 euros." Les transports publics sont également une compétence du domaine municipal. La plupart des petites communes peuvent gérer leur réseau de bus, "même si la gestion est souvent déléguée à une société privée". Le maire peut par exemple décider de faire payer ou non les bus. Les bus gratuits sont d'ailleurs une autre proposition phare des candidats. Le réseau ferré dépend quant à lui de la SNCF, et les lignes TER par la région.