Transports franciliens : Pécresse annonce une « année difficile », Castex promet des améliorations dès avril

© Jeanne Accorsini/Sipa

Valérie Pécresse (LR), la présidente d'Île-de-France Mobilités, a convoqué vendredi les dirigeants des entreprises de transports (RATP, SNCF, Keolis et Transdev) pour discuter des mesures prises ou à prendre par chacun, afin de redresser la qualité du service. Depuis plusieurs mois, le réseau francilien est impacté par des grèves, des retards, le manque de personnels ou encore des travaux. Ces derniers seraient la « deuxième » cause d'irrégularités selon Valérie Pécresse, qui a prévenu qu'il y « aura cette année, beaucoup de travaux », des « travaux de régénération indispensables » qualifiés de « un mal nécessaire ». En conséquence, l'ancienne candidate LR à l'élection présidentielle a jugé que 2023 serait « une année difficile » en termes de circulation des transports dans la région, a rapporté BFM TV .

Ne niant pas une offre RATP dégradée, le nouveau PDG Jean Castex a présenté ses excuses aux usagers, à l'issue de cette réunion : « Je veux dire aux millions d'usagers mes regrets, mes excuses de cette situation et surtout, ma profonde volonté d'améliorer les choses. » Par la suite, l'ancien Premier ministre a promis des améliorations d'ici avril concernant les métros, et n'a à ce stade pas daté de retour à la normale concernant les bus. Les réseaux de bus de Keolis et Transdev se sont, félicités, d'être parvenu à reprendre la totalité de leurs engagements.

Lire aussi - Lycées, transports, rigueur budgétaire, sécurité : en Île-de-France, le bilan discuté de Pécresse

La SNCF ...


Lire la suite sur LeJDD