Transports : comment emporter son vélo dans le train ?

·1 min de lecture

Avec la popularité croissante du vélo, de plus en plus de voyageurs veulent emporter leur deux-roues lors de leurs déplacements en train. Mais la tâche n'est pas toujours aisée, entre démontage obligatoire dans certains trains, et manque d'offre de ce genre dans les bus. Europe 1 fait le tour des possibilités qui s'offrent aux cyclistes. 

Les TER sont ceux qui transportent le plus de passagers avec des vélos. C'est simple, gratuit, et il n'y a pas de réservation spécifique. Il suffit de monter à bord avec sa bicyclette. En moyenne, il y a entre 6 et 8 places vélo à bord.  

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

Mais comme, depuis le déconfinement, il y a beaucoup plus de voyageurs pendulaires, c'est à dire qui prennent le train chaque jour avec leur vélo pour aller travailler, parfois , ça coince un peu, reconnaît Eric Steil, directeur marketing SNCF TER. "On voit effectivement une augmentation des pratiques vélos et des personnes qui veulent emmener leur vélo dans le train. On l'a vu notamment de manière très nette dans la région Centre-Val de Loire, où les personnes veulent continuer leur trajet en vélo en région parisienne", explique-t-il à Europe 1. "Et c'est là où on se heurte à des problèmes de nombre de places limitées, parce qu'on est à la fois sur des trains en heure de pointe le matin, et à la fois sur un nombre de places de vélo qui sont limitées dans le train."

Réservation obligatoire dans les TGV 

Cette situation amène des pistes de r...


Lire la suite sur Europe1