Transports alternatifs : les grands gagnants de la grève

Après un mois de grève du métro, utiliser une trottinette électrique est devenu une habitude. "C'est un bon moyen parmi d'autres", explique une Parisienne. "C'est super pratique, vous n'avez pas besoin d'attendre", se réjouit un autre Parisien. La grève des transports à Paris est une aubaine pour le leader des loueurs de trottinettes électriques. "On a vu une augmentation de l'ordre de 90% par rapport aux mois précédents", détaille Arthur-Louis Jacquier, directeur général de Lime.

Une aubaine pour les loueurs L'enjeu est d'être visible au bon endroit au bon moment. C'est la mission d'un chauffeur, qui dépose chaque jour 200 trottinettes sur des emplacements stratégiques. "Grâce à l'application, on sait exactement où on doit déposer les trottinettes", affirme Eddy Dartron. C'est la rançon du succès. Certains usagers n'hésitent pas à s'accaparer les deux-roues. "Les gens en temps de grèves qui prennent les vélos ou les trottinettes dans leur immeuble, vous êtes des égoïstes", déplore un internaute sur Twitter. La demande explose aussi pour les scooters électriques.