Transports: ça bouchonne toujours du côté du trafic trans-Manche

·2 min de lecture

Le trafic trans-Manche est toujours au ralenti entre les ports de Douvres, en Angleterre et de Calais en France. En cause : la fermeture de la frontière par la France en milieu de semaine après la découverte d'une nouvelle souche de covid-19.

La France avait pendant deux jours cette semaine fermé ses frontières avec le Royaume-Uni lorsque qu’une nouvelle souche du virus, annoncée plus contagieuse par les autorités britanniques, a été découverte outre-Manche.

À lire aussi : Nouvelle souche de Covid-19: plusieurs pays européens suspendent leurs liaisons avec le Royaume-Uni

Elles se sont rouvertes depuis mercredi pour les personnes testées négatives au Covid. Selon le ministre des Transports Grant Shapps, 2.364 routiers avaient été testés jeudi à la mi-journée, dont trois se sont révélés positifs.

Pour désengorger cette zone frontière, les ferries circuleront ce vendredi, jour de Noël. Pour permettre aux chauffeurs routiers bloqués à Douvres, de regagner Calais puis leur destination en Europe et leurs familles, le port de Calais est donc ouvert à Noël, alors qu’il est traditionnellement fermé en jour de fête. C’est ce qu’a confirmé Jean-Marc Puissesseau, président du port de Calais.« Le port de Calais ainsi que les compagnies maritimes P&O Ferries et DFDS ont décidé de continuer leur activité ce vendredi 25 décembre, traditionnellement suspendue en ce jour de Noël », a annoncé la direction du port.

Tests de dépistage à la chaîne

Mais la fluidité du trafic va dépendre de la rapidité avec laquelle les tests de dépistages pourront être effectués en Grande-Bretagne car seules pourront embarquer les personnes qui ont un test négatif au Covid de moins de 72 heures, sachant qu’environ 6 000 chauffeurs routiers sont coincés sur place.

Quelque 25 pompiers français ont été envoyés en renfort à Douvres pour pratiquer des tests antigéniques (avec 10 000 tests PCR ou antigéniques) pour aider à dépister les milliers de routiers français et européens bloqués. Ecoutez les explications du Colonel Hugues Deregnaucourt, vice-président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers, interrogé par Ariane Gaffuri du service économie.

Côté britannique, 300 tests peuvent être effectués en une heure.

Du côté du tunnel sous la Manche, Eurotunnel a renforcé ces équipes pour travailler le jour de Noël et samedi. Cent internes en médecine volontaires sont aussi de service. Objectif faire passer au total 5 000 camions d’ici la fin de la semaine.

Il y avait urgence car du côté des chauffeurs, privés de fête de Noël, l'exaspération était sensible jeudi. Des milliers de camions étaient bloqués aux abords du tunnel et du port de Douvres, dans des conditions matérielles précaires et pour manifester leur mécontentement, ils ont klaxonné pendant une demi-heure.