Transport : l'Alsace réclame la taxe poids lourds

Les portiques de détection avaient été abandonnés en 2014, en même temps que l'écotaxe. Pourraient-ils reprendre du service ? Le principe d'une écotaxe a été validé par les députés, dimanche 14 mars. L'idée a été relancée il y a quelques mois en Alsace pour tenter de désengorger l'A35. L'autoroute "traverse du nord au sud l'Alsace, qui est un vrai couloir à camions", explique Frédéric Bierry, président (LR) de la collectivité européenne d'Alsace. Une autoroute très empruntée par les camions pour éviter de passer par l'Allemagne, où une écotaxe est en place depuis 2005. Entrée en vigueur pour 2024, au mieux "Aujourd'hui, on est plutôt sur une taxe parcourue sur le territoire, on est en train de voir tous les styles de télépéages possibles", explique Frédéric Bierry. Cette taxe n'entrera pas en vigueur avant 2024, au mieux, mais elle soulève déjà la controverse. Les transporteurs locaux s'insurgent et s'inquiètent à l'image d'une petite entreprise familiale. "Nous allons répercuter cette écotaxe parce que nous n'avons pas le choix", explique Brigitte Kempf, gérante des transports Kempf.