Transport : avant les fêtes de fin d'année, les aéroports font le plein

À la veille de Noël, le hall d'enregistrement de l'aéroport d'Orly (Val-de-Marne) est bondé et les panneaux d'affichage sont à nouveau remplis. Une famille de vacanciers a retrouvé le sourire. Elle prend l'avion pour la première fois depuis deux ans, direction la Réunion. "Après un deuxième confinement, puis après avoir été isolés parce qu'on a eu des cas contact, ça fait du bien de pouvoir décompresser et de partir un peu au soleil", témoigne la mère de famille. Un centre de dépistage gratuit aménagé Avant d'embarquer, il faut troquer son masque en tissu pour un masque chirurgical. Autre élément indispensable pour les passagers de cette destination : présenter un test négatif, même si pour ceux qui n'auraient pas leur test à temps, l'aéroport a aménagé un centre de dépistage gratuit. Dans l'avion, huit personnes nettoient chaque recoin avec un produit virucide. "Sur un long-courrier comme celui-là, c'est 1h30, 1h50, à huit au nettoyage", explique Hung Vu Le, responsable exploitation d'Orly.