Transpiration : ce symptôme du cancer qui frappe la nuit

Nervous woman suffering from insomnia and lying in bed late at night, she is awake and restless, top view (demaerre via Getty Images)

La vigilance est de mise. Selon plusieurs scientifiques, transpirer la nuit serait un symptôme peu connu de certains types de cancer.

Il y a certains signes qui alertent, d’autres pas. Et pourtant, les moindres petits changements corporels devraient faire l’objet d’une surveillance accrue. Selon plusieurs scientifiques, dont les propos ont été relayés par le Sun, transpirer la nuit serait un symptôme peu connu de certains types de cancer comme les tumeurs carcinoïdes, la leucémie, le lymphome, le mésothéliome mais aussi le cancer des os et du foie.

Si les experts ne comprennent toujours pas complètement le lien de cause à effet, ils estiment que ces sueurs nocturnes pourraient être la conséquence du combat de l’organisme contre le cancer ou bien la conséquence de changements hormonaux qui se produisent lorsqu’une personne est atteinte de la maladie.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Le pronostic du cancer du pancréas est sombre, pas plus de 7% de survie à 5 ans"

L’importance d’un diagnostic précoce

Pour éviter de passer à côté d’un diagnostic précoce, les experts en ont profité pour rappeler les autres signes et symptômes du cancer dont il faut se méfier. Selon eux, il est important de consulter lorsqu’une douleur ou une perte de poids inexpliquée surviennent ou bien lorsqu’une grosseur ou un gonflement inhabituel se fait ressentir. Ces "bosses" doivent toujours être vérifiées par un expert médical et incluent celles dans le cou, aux aisselles, à la poitrine, aux testicules mais aussi à l’aine.

En parallèle, la fatigue "sans raison" pourrait être un signe de mauvaise santé et un symptôme de cancers du sang comme la leucémie, le lymphome et le myélome multiple. Les changements cutanés (tache, verrue, plaie, grain de beauté) doivent également être surveillés tout comme les changements au niveau des selles.

Une visite chez le médecin est fortement recommandée lorsqu’une personne a des difficultés à avaler (possibilité de cancer de l'œsophage), ressent des problèmes digestifs comme des brûlures d'estomac douloureuses, une perte d'appétit persistante ou des ballonnements (possibilité de cancer gastrique) ou bien lorsqu’elle présente une voix rauque, une toux persistante ou un essoufflement (possibilité de cancer du larynx).

Enfin, les saignements inexpliqués, les ulcères buccaux qui ne guérissent pas ou les changements mammaires inhabituels doivent également faire l’objet d’une surveillance accrue.

VIDÉO - Transpiration : quelles sont les solutions ?