Plus de transparence et de contrôle budgétaires pour les institutions européennes ?

·1 min de lecture

Lors de sa présidence du conseil de l’Union européenne, la France se veut très exigeante sur la gestion et l’exemplarité de l’utilisation des fonds européens. Dernier scandale en date, la Cour des comptes européennes, basée à Luxembourg, est montrée du doigt depuis plusieurs semaines. Le contrôleur doit lui aussi être mieux contrôlé ! Finie la gabegie ? Certains militent pour la création d’une instance indépendante chargée des questions d’éthique et de transparence financières dans les institutions.

S’il est de bon ton de trouver l’Union européenne trop chère et excessivement technocratique, il est toutefois utile de rappeler que l'administration européenne, toutes institutions et agences comprises, emploie 56 000 personnes. A peine plus que la Ville de Paris. Quant au budget total de l’UE il ne représente que 1% des PIB de chacun des 27 membres. C’est très peu mais il doit bien entendu, en ces temps de relance et et de pandémie, être bien géré.

Une émission préparée par Isabelle Romero, Georgina Robertson, Yi Song, Perrine Desplats et Céline Schmitt

Le projet a été cofinancé par l'Union européenne dans le cadre du programme de subventions du Parlement européen dans le domaine de la communication. Le Parlement européen n'a pas été impliqué dans sa préparation et n'est d'aucune manière responsable de ou lié par l'information, des informations ou des points de vue exprimés dans le cadre du projet pour lequel uniquement les auteurs, les personnes interviewées, les éditeurs ou les diffuseurs du programme sont responsables conformément au droit applicable. Le Parlement européen ne peut pas non plus être tenu responsable des dommages, directs ou indirects, pouvant résulter de la réalisation du projet.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles