Transmission, dangerosité, propagation: les questions qui se posent sur le mystérieux virus chinois

1 / 2

Coronavirus chinois: le bilan monte à 17 morts dans le pays

La propagation d'un nouveau virus semblable au Sras (syndrôme respiratoire aigu sévère), a déjà provoqué la mort de six personnes en Chine et fait craindre une crise sanitaire mondiale. La Chine a recensé mardi 77 nouveaux cas, portant le total à près de 300. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) se réunira mercredi pour déterminer s'il convient de déclarer une "urgence de santé publique de portée internationale".

La souche incriminée est un nouveau type de coronavirus, une famille comptant un grand nombre de virus. Ils peuvent provoquer des maladies bénignes chez l'homme (comme un rhume) mais aussi d'autres plus graves comme le Sras, ou ce nouveau virus. Pour rappel le Sras a durement frappé la Chine en 2003. Cette maladie respiratoire hautement contagieuse avait à l'époque gagné de nombreux pays et fait près de 800 morts, en majorité sur le territoire chinois.

"C'est un virus respiratoire qui risque d'évoluer, aujourd'hui il est moins dangereux que le SRAS, [virus] duquel il se rapproche le plus", explique sur BFMTV Vincent Enouf, virologue, directeur du centre national de référence de la grippe à l'Institut Pasteur. "En attendant il faut qu'on mette en place toutes les technologies de telle manière a être capable de le détecter".

  • D'où vient ce virus?

"C'est une épidémie qui a débuté vers mi-décembre dans une ville chinoise qui est Wuhan. A priori le point de départ ce serait un marché de poissons où il y a...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi