"Et si je transmettais le Covid-19..." Des angoisses au repli sur soi, comment rassurer les enfants inquiets ?

·1 min de lecture

Depuis le début de la crise sanitaire, le rôle des enfants dans la transmission du coronavirus n'a cessé d'être contredit. On les dit plus immunisés, moins contaminants, mais on fait aussi face à certains chiffres inquiétants, comme en mars 2021 lorsqu'un collège de Drancy évoquait la mort de 20 parents d'élèves.

Même si la vaccination des personnes les plus fragiles progresse, les enfants et adolescents français vivent parfois avec une grande inquiétude et de la culpabilité à l'idée d'être responsables de la contamination de leurs proches, plus ou moins vulnérables. Comment détecter les signaux d'angoisse ? Comment les rassurer ? Lucie Roger, psychologue clinicienne à Paris et Eliane Josset Raffet, psychologue clinicienne au service de chirurgie viscérale et urologie pédiatrique de l'Hôpital Robert Debré, répondent à Top Santé.

Avez-vous constaté des inquiétudes de la part d'enfants à propos du virus ?

Lucie Roger : Oui j'ai constaté des inquiétudes, d'ailleurs, on remarque une augmentation importante des demandes de consultations en cabinet privé et en pédopsychiatrie à l'hôpital pour les enfants. Plusieurs raisons sont à noter. C'est tout le contexte sanitaire qui est à prendre en compte : le premier confinement a été marqué par un repli sur la famille, une réactivation des traumatismes non traités dans cette situation de peur liée à une pandémie. Nous n'avions pas de discours et de projections claires.

Nous avons observé des difficultés (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Vaccin Covid : la levée des brevets en 3 questions
Soigner les malades du Covid-19 en remplaçant leur plasma : un nouvel essai en cours
Comment réussir ses gâteaux sans gluten ?
Vaccin covid : ouverture de la vaccination "sans limite d'âge" dès mercredi
DIRECT Covid-19 en France ce 6 mai : chiffres, annonces