Transition politique au Tchad : le pays dans l’incertitude à six mois de la présidentielle

·1 min de lecture

Un an après l'annonce de la mort du d'Idriss Déby, le Tchad est toujours dans l’incertitude politique. Le pouvoir avait alors été repris par son fils Mahamat Idriss Deby, à la tête d'un conseil militaire de transition, qui avait promis une transition démocratique. L'anniversaire de la disparition de son père est à peine été commémoré dans le pays.

Un mini-sommet de la communauté est-africaine s'est tenu, jeudi 21 avril au Kenya. Les présidents de l’Ouganda, du Kenya, du Burundi et de la République démocratique du Congo se sont retrouvés pour parler de la paix et de la sécurité dans l'est du Congo. Difficile pour autant de connaître la teneur des discussions, la réunion s'étant tenue à huis-clos. Les explications de Bastien Renouil, correspondant de France 24 à Nairobi.

En Côte d'Ivoire, les initiatives se multiplient pour régulariser le travail informel qui représente 80 % des travailleurs dans le pays. À Abidjan, dans le quartier d'affaires du Plateau, la mairie tente d'offrir un statut à ceux qu'on appelle les "djosseur" ou les "Naman". Ces vigiles chargés de surveiller et de garer les voitures, qui vivaient de pourboires d’automobilistes, auront désormais droit à une prime mensuelle. Le reportage de Samuel Bernard et Hannane Ferdjani.


Lire la suite

Lire aussi:
Tchad : un an après la mort d’Idriss Déby, une transition toujours incertaine
Combats dans l'est de la RD Congo : huit Casques bleus tués dans un crash d'hélicoptère
Côte d'Ivoire : nomination d'un nouveau gouvernement "resserré" de 32 membres

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles