Transition. Les lourdes sanctions de la Cedeao contre le Mali seront-elles suivies d’effet ?

·2 min de lecture

Pour ramener le Mali dans le droit chemin électoral, la Cedeao a frappé durement : avoirs gelés, fermeture des frontières, rappels d’ambassadeurs. Mais ces mesures risquent de peser sur la population malienne et de pousser la junte militaire à se tourner vers la Russie et la Chine, s’inquiète Wakat Séra.

À chronogramme inacceptable, sanctions lourdes ! C’est l’essentiel des décisions accouchées par le sommet extraordinaire de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), précédé de celui de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). C’était ce 9 janvier à Accra, où les dirigeants de l’Afrique de l’Ouest se sont penchés en toute urgence sur le cas du Mali, dont les autorités proposaient, pour une transition qui devait durer six mois, cinq ans.

Juste à la veille de la rencontre accueillie par le président en exercice de la Cedeao, le Ghanéen Nana Akufo-Addo, le colonel Assimi Goïta [président de la transition] et ses hommes ont revu leurs prétentions à la baisse. Ce qui ressemblait à du “demander à l’excès pour avoir beaucoup”. La transition sera désormais de quatre ans.

La main lourde de la Cedeao

Face à ce marchandage indécent, chantages dans lesquels excellent les hommes forts de Bamako, la Cedeao ne transige pas sur ses principes de condamnation de prise de pouvoir par les armes. Sa main est lourde, et les sanctions, prévues pour l’exemple, tombent. Désormais, le Mali doit faire face à une situation qui pourrait bien asphyxier des populations déjà malmenées par les attaques terroristes au quotidien et les conséquences socio-économiques catastrophiques du Covid-19 et sa suite de variants.

À lire aussi: Crédibilité. Une transition de cinq ans au Mali ? Un nouveau test pour la Cedeao

Gel des avoirs maliens au sein de la Banque centrale des États de l’Afrique de

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles