La transition se fait attendre au Mali : la junte droite dans ses bottes face à la CEDEAO

·1 min de lecture

Au Mali, la semaine a commencé par les sanctions de la CEDEAO et s'est terminé par une manifestation à Bamako à l'appel de la junte. Les pays de l'Union Européens ont aussi affirmé qu'ils suspendaient l'aide budgétaire tout en maintenant une coopération militaire mais « pas à n'importe quel prix ». Les Maliens ont répondu massivement à Bamako et à travers le pays à l'appel de la junte à manifester contre les sanctions ouest-africaines.

Des divergences et une impasse, voilà ce qui ressort des discussions entre russes, américains et avec l'OTAN de cette semaine. La Russie, qui a massé près de 100.000 hommes à la frontière avec l'Ukraine, exige l'engagement de l'Otan à ne jamais intégrer cette ancienne république soviétique dans ses rangs.

Boris Johnson dans la tourmente ! Les révélations se sont multipliées cette semaine sur l'organisation de fêtes par le Premier Ministre en plein confinement. Notamment, une fête qui a eu lieu la veille de l'enterrement du Prince Philip dévoilée par le Telegraph. Boris Johnson avait déjà présenté ses excuses au Parlement pour avoir participé à des festivités en mai 2020 dans les jardins de sa résidence officielle, alors qu'il prétendait qu'il s'agissait d'une réunion de travail. Pour cet événement, des invitations précisaient "d'apporter ses bouteilles". Les partis d'opposition l'accusent de mensonge et demande sa démission. Les membre de son gouvernement le soutiennent en attendant les résultats d'une enquête interne.

Une émission préparée par Anthony Saint-Léger et Julia Guggenheim


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles