La transition entre Trump et Biden toujours au point mort, une situation "sans précédent"

·1 min de lecture

Donald Trump n’a toujours pas reconnu sa défaite à l’élection présidentielle américaine. Alors que la période qui précède l’investiture du président élu – prévue le 20 janvier 2021 – est traditionnellement consacrée au passage de flambeau d’une administration à l’autre, l’entourage du milliardaire refuse pour l’heure de collaborer avec celui de son successeur, le démocrate Joe Biden, continuant d’évoquer, sans preuves, des fraudes massives lors du scrutin du 3 novembre dernier.

"Je ne connais pas d’autre pays avec une transition aussi longue et un changement de personnel aussi important", explique au micro d’Europe 1 Robert Malley, président de l’ONG International Crisis Group et ancien membre du Conseil national américain de sécurité sous Barack Obama. En effet, ce sont quelque 4.000 personnes qui doivent changer de poste en janvier, donc d’ici là s’enquérir des arcanes du système exécutif américain, et surtout prendre connaissance des chantiers en cours, dont certains confidentiels. "Là, tout est bloqué puisque le président ne reconnait pas son successeur". Une situation "sans précédent", selon ce spécialiste de la vie politique américaine.

LIRE AUSSI - Transition de Donald Trump à Joe Biden : pourquoi ça bloque ?

Un président occupé à "savonner la planche" de son successeur 

Par ailleurs, Donald Trump continue d’agir comme si son mandat n’était pas sur le point d’expirer, multipliant les décisions sans considération pour l’équipe suivante. "Il est vrai que les présid...


Lire la suite sur Europe1