Transition de Donald Trump à Joe Biden : pourquoi ça bloque ?

·1 min de lecture

Les Etats-Unis entament leur transition. Alors que Joe Biden a été reconnu ce week-end comme le président élu par les médias américains, une période d'incertitude risque de s’ouvrir jusqu'à l'investiture du 20 janvier, Donald Trump n'ayant pas encore reconnu sa défaite. Joe Biden, pourtant, s’est déjà mis déjà au travail. Il doit notamment mettre en place une cellule de crise contre le Covid-19, sorte de Conseil scientifique à l'Américaine. Pour autant, le démocrate ne sera pas officiellement reconnu en tant que président élu tant que la directrice générale de l'administration des Etats-Unis n'aura pas validé cette élection. Et ce petit caillou désagréable dans le fond de sa chaussure s’appelle Emily Murphy.

Les clés du château

De prime abord, Emily Murphy semble l’une de ses fonctionnaires un peu ternes dont regorgent les administrations de Washington. Elle était totalement inconnue du grand public jusqu’à samedi, lorsque ses services ont publié un bref communiqué dans lequel ils expliquaient que leur cheffe ne reconnaissait toujours pas l’élection de Joe Biden.

>> Retrouvez Votre grand journal du soir en replay et en podcast ici

Un communiqué qui n’a rien d’incongru, puisqu’Emily Murphy est aujourd’hui l’unique personne pouvant légalement valider l’élection de Joe Biden avant le vote du collège des grands électeurs, qui lui n’aura lieu que le 14 décembre prochain. Sa décision seule permettrait à l’équipe de transition du président élu d’avoir accès aux locaux administ...


Lire la suite sur Europe1